lundi 27 juillet 2020


Et si nous parlions des « charges de l’employeur » (1)


Le Président de la République l’a dit, lors de l’interview du 14 juillet 2020 : «…nous allons avoir un dispositif exceptionnel d'exonération des charges pour les jeunes, en particulier pour les faibles qualifications et les emplois jusqu'à 1,6 SMIC, exceptionnel parce qu'il durera 1 à 2 ans, on va l'évaluer

Le Président l’avait annoncé, il va y avoir du changement : «un nouveau chemin, une nouvelle méthode». Et il faut reconnaître que nous ne sommes pas déçus.

Faire un contrat de travail pour les jeunes, ça c’est du changement !

Après un très bref gouvernement de gauche (22 juin 1981 au 22 mars 1983), avec des ministres communistes, la politique au profit des entreprises est redevenue le grand souci du pouvoir en France. Laurent Fabius a inventé le premier contrat aidé : les TUC (Travaux d’Utilité Collective) en octobre 1984. C’était le premier d’une très longue série de contrats, qui se caractérisent tous par une exonération de charges pour les employeurs.

Emmanuel Macron a proposé un nouveau contrat aidé le 14 juillet 2020 !

Pourtant, trente-six ans de « contrats aidés » n’ont pas changé grand-chose au chômage en France. Muriel Pénicaud, ministre du travail de Monsieur Macron, le disait sur RTL et LCI en septembre 2017 : « c’est le dispositif le moins efficace de toutes les politiques de l’emploi ». Il est vrai que c’est une ministre qui ne venait pas « des territoires ». D’ailleurs, Monsieur Macron l’a remerciée, comme son chef, Edouard Philippe.

La Cour des Comptes elle-même a noté que ces contrats prenaient souvent la place des emplois en CDI. « Une partie très importante des recrutements en contrat aidé correspond à des effets d’aubaine : l’employeur qui bénéficie de l’aide aurait embauché même en l’absence d’aide. » (Cour des comptes, Rapport public 2018, page 141.). Et même l’Inspection des Finances en a critiqué le coût très important.

Mais ne soyons pas grognons, nous allons examiner plus avant cette mesure « révolutionnaire ». Et essayer de comprendre en quoi elle illustre « un nouveau chemin, une nouvelle méthode ».

A suivre…


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Discours du Président Macron, 22 juin 2022

Extrait numéro UN  " Le 24 avril, vous m’avez renouvelé votre confiance en m’élisant Président de la République.  Vous l'avez fait ...