samedi 7 novembre 2020

Les druides, déjà, se méfiaient de l'écriture

 

La police est intervenue lundi matin dans un lycée du Mans, un établissement qui accueille près de 2 000 élèves, en plein hommage à Samuel Paty, après qu’un élève a été aperçu en train de photocopier une feuille de papier portant une inscription en arabe, au CDI du lycée. La police arrive, et l’élève reconnaît immédiatement être l’auteur de la photocopie. La proviseure et les policiers veulent vérifier ce qui est inscrit. Mais ils ne parlent pas arabe. Des « spécialistes » sont alors sollicités par la police pour faire la traduction, révèle France bleu.

« Ces faits, qui ont naturellement été explorés avec la grande célérité qu’impose le contexte actuel, ne revêtent finalement aucune qualification pénale »

Finalement, la phrase en question n’avait « rien de polémique » et « ne pouvait aucunement prêter à interprétation », déclare-t-on à la direction académique de la Sarthe.

La proviseure réaffirme en revanche, comme pour se justifier, que le document « pouvait sembler suspect ». La procureure du Mans, saisie à la suite de l’intervention de la police, a décidé de ne donner aucune suite judiciaire.

*

La photocopie était suspecte, puisqu’elle était rédigée en arabe !

Moralité : si on vous donne une bonne recette de tajine ou de couscous, prenez soin de la traduire avant de la photocopier...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Discours du Président Macron, 22 juin 2022

Extrait numéro UN  " Le 24 avril, vous m’avez renouvelé votre confiance en m’élisant Président de la République.  Vous l'avez fait ...