vendredi 27 novembre 2020

La loi "sécurité globale"

 

E. Macron était un jeune candidat, il est devenu un très jeune président. Dans son sillage, de jeunes député(e)s ont été élu(e)s. Une jeune (et nouvelle) communiste me disait hier que des jeunes ont cru un moment que ce changement de génération allait changer les choses. Elle me disait aussi combien a été rapide et profonde leur déception.

C’est que la jeunesse ne suffit pas à garantir contre un virage à droite, et même parfois à droite de la droite.

Le ministre de l’intérieur a voulu la loi sur la sécurité, en particulier son article 24, pour plaire à la fraction la plus inquiétante de la police et au Rassemblement National. La députée de Vichy a longuement défendu cette loi, et cet article 24, sur les réseaux sociaux : « Je vais voter la proposition de loi sécurité globale, y compris son article 24 » écrit-elle sur Facebook le 24 novembre à 16h02.

Non mesdames et messieurs les ministres et les député(e)s il n’y a pas que «l’ultragauche» qui souligne les dérives de la police française et l’impunité de leurs auteurs, mais aussi les ONG, la presse et des organisations internationales… Samedi 28 novembre, à 15h, place Charles de Gaulle à Vichy, comme partout en France, beaucoup de partis, d’associations, de syndicats, demandent aux démocrates de manifester.

Aujourd’hui, le Premier Ministre aimerait bien se sortir de ce bourbier. Il essaie d’embarquer le président de la Commission Consultative des Droits de l’Homme. Suffira-t-il à nous protéger de l’incompétence des jeunes député(e)s, prêt(e)s au pire pour ramasser les voix de l’extrême droite ?

*

Le comble du cynisme est clairement exposé par un journaliste d'Europe 1 : "le président est sur une ligne de crête : il a besoin de Gérald Darmanin pour capter des soutiens à droite, mais si ce dernier va trop loin, il risque aussi de perdre son électorat plus modéré".

Jeunes lycéens, jeunes étudiants, voici pour vos révisions du bac ou votre culture générale quelques citations de Machiavel :

"Gouverner, c'est mettre vos sujets hors d'état de vous nuire et même d'y penser."

"Gouverner, c'est faire croire."

"Que pour être efficace il faut cacher ses intentions !"

Quand je pense qu'on nous a fait croire que Macron était disciple de Paul Ricoeur !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Discours du Président Macron, 22 juin 2022

Extrait numéro UN  " Le 24 avril, vous m’avez renouvelé votre confiance en m’élisant Président de la République.  Vous l'avez fait ...