vendredi 8 octobre 2021

En lisant La Montagne...

 

7 octobre

Les journalistes de La Montagne n’ont pas de chance. Hier, ils ont dû partir trop tôt ou arriver trop tard au "Sommet de l’élevage" ils n’ont vu ni Fabien Roussel, ni André Chassaigne, ni Jean-Paul Dufrègne.

 

La Montagne du 7 octobre nous le dit sur deux pleines pages : "la hausse du prix du carburant inquiète les entreprises". Quant à vous, salariés, agriculteurs, commerçants et artisans, vous êtes sans doute rassurés. Vous avez bien raison. La hausse du prix du carburant ne vous concerne pas.

 

8 octobre

Nous nous étonnions hier que La Montagne ne rende pas compte de la visite de Fabien Roussel au "Sommet de l’élevage". Les journalistes nous ont répondu qu’ils préparaient un article sur l’ensemble des visites des responsables politiques pour l’édition du 8 octobre.

Et c’est vrai qu’il fallait du temps pour préparer une telle charge contre la politique, pour ridiculiser les responsables politiques : "la foire", "l’animal politique", etc. Depuis 1958, les puissants, et la presse à leur service, dénigrent la politique et les partis. Au mieux, c’est tomber dans le populisme à la mode ; au pire, c’est réveiller le "tous pourris" des fascistes des années 30.

Certes, il y a pas mal de choses à corriger dans notre démocratie : le cumul des mandats, le népotisme, l’impunité, etc. Mais cela ne justifie pas de mettre tous les élus dans le même sac. Alexandre Varenne, qui était un élu local, qui a été secrétaire de rédaction de l’Humanité, qui a soutenu le front populaire, doit se retourner dans sa tombe quand il voit ce que son journal est devenu.

Les français ont besoin de politique pour ne pas laisser aux multinationales, aux grandes entreprises et aux médias qu’ils possèdent, le monopole du pouvoir.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Discours du Président Macron, 22 juin 2022

Extrait numéro UN  " Le 24 avril, vous m’avez renouvelé votre confiance en m’élisant Président de la République.  Vous l'avez fait ...